Mercredi 17 décembre 2008 3 17 /12 /Déc /2008 13:04
Formidable. Merveilleux. Incroyable.

Moi qui n'aimais pas les St Jacques. Enfin, quand j'étais petite, j'aimais beaucoup ça, dans les "coquilles St Jacques", avec plein de sauce et du pain beurre. Et depuis ce restaurant avec mes parents où il ne servaient QUE des St Jacques, je croyais être dégoûtée à jamais. Non, vraiment, ça a été un traumatisme culinaire intense pour moi, je n'ai plus jamais apprécié une St Jacques depuis.
Jusqu'au carpaccio.

En fait, ce qui me déplaisait au plus au point dans ces petites choses, c'est principalement leur texture quand elles sont cuites : c'est cahoutchouteux, c'est fibreux, berk berk. Enfin on ne dit pas berk, mais quand même.
Mais alors coupées très finement, et crues...je me suis demandée si ça ne serait pas différent au point de me faire touver ça pas trop mauvais...En réalité c'est allé au delà de mes espérances les plus folles ^^



Carpaccio de St Jacques à l'huile de vanille

Déjà, il faut de l'huile de vanille, préparée au moins 15 jours à l'avance. Je n'ai pas retrouvé la page où j'ai découvert cette recette malheureusement, c'était très bien expliqué.
En fait c'est très simple : une gousse de vanille, coupée en deux dans la longueur. On extrait les grains, et on met tout ça avec l'huile (de préférence une huile neutre, type pépin de raisin) dans un bocal ou une bouteille en verre, et on ferme bien hermétiquement. Pouf pouf!



Alors pour le carpaccio, comptez environ 4 St Jacques par personne. Là, j'ai suivi les conseils de Caroline, et j'ai simplement pris des St Jacques surgelées Picard, de très bonne qualité.
Passer les St Jacques une par une sous l'eau froide. Les faire décongeler 3h dans 1/3 d'eau froide, 2/3 de lait, à température ambiante. Attention à les décoller de temps et temps, elles ont tendance à s'agglomérer.
 
Quand elles sont décongelées, les essuyer avec du papier absorbant. On peut maintenant les découper en tranches bien fines, et pour cela la mandoline est ma meilleure amie. Sinon, en les recongelant 15 minutes et avec un bon couteau, ça doit passer. Les disposer directement dans l'assiette, pour éviter d'avoir à les manipuler par la suite et de les casser.
Badigeonner ensuite au pinceau d'huile de vanille (généreusement), saupoudrer de poivre blanc et de fleur de sel. Laisser mariner 30 minutes au frigo, et déguster!




Sincèrement, c'était délicieux. Les St Jacques sont fondantes, onctueuses...La vanille renforce cette douceur...Ahlala! Pour moi c'était plus qu'une réussite, c'est une révélation!
Par contre les lamelles de courgettes des photos sont très jolies mais n'apportent rien gustativement. C'est de la déco pure ^^'
J'essairai à coup sûr d'autres assaisonnements, j'en ai vu plusieurs sur le web qui me font envie!
Par Pich - Publié dans : Entrées
Laisser un p'tit croc - Voir les 7 p'tits crocs
Retour à l'accueil

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés