Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 hello.jpg

Mes ptits carnets de cuisine, tout simplement...Parcourez, salivez, et prenez ce qui vous fait plaisir!

Recherche

Suivez-moi :

 

  fb

...sur Facebook

 

hellocoton

... sur Hellocoton

 

pinterest.jpg

...sur Pinterest

 insta.jpg

...sur Instagram

 

 

blogillustration.jpg

Annuaires culinaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 10:06

Une superbe recette traditionnelle japonaise, qui est un petit peu longue à réaliser, mais woaw ça vaut le coup! La viande fond dans la bouche, légèrement caramélisée, le bouillon sucré est à tomber, l'oeuf imprégné de bouillon est une pure gourmandise... Voilà la preuve, s'il en fallait une, que les japonais n'excellent pas seulement dans le poisson cru, mais aussi la viande mijotée ^^ 

 

buta-no-kakuni.jpg

 

J'ai lu plusieurs recettes sur le web, ainsi que celle de mon livre de recettes japonaises gentiment traduite par Cocoyuyu , mais voici celle que j'ai réalisée, en grande partie tirée de cette vidéo absolument géniale, qui explique tout pas à pas.

 

Buta no kakuni (porc kakuni)

 

Pour 3-4 personnes

 

un beau morceau de poitrine de porc (non salé) d'environ 500-600g

30g de gingembre

la partie verte d'un ou deux poireaux

100ml de saké

15 ml de mirin

40 ml de sauce soja

2 c. à soupe de sucre

4 oeufs durs (ou légèrement mollets)

 

Coupez la poitrine de porc en deux dans la longueur, plus faites des cubes de taille égale. Faites les revenir dans une poele sur feu moyen, sans ajout de matière grasse, de façon à enlever un peu de graisse, à souder un peu le gras et la viande, et à la dorer un peu pour plus de couleur. Retournez-les doucement pour dorer chaque face.

Mettez ensuite les morceaux (sans la graisse rendue) dans une cocotte, avec le gingembre écrasé (un bon coup de marteau et PAF le gingembre :D), et le vert d'un poireau ou d'un oignon vert. Couvrez d'eau chaude, portez à ébullition, et écumez. Réduisez le feu, couvrez avec un otoshi-buta*, et faites mijoter à feu doux pendant 1h30-2h. Si l'eau réduit trop, rajoutez-en.

 

Au bout de ce temps, retirez la viande (réservez le gingembre), plongez la dans un bol d'eau tiède, puis déposez-la sur du sopalin et épongez.

 

buta-no-kakuni2.jpg

 

Mettez la viande au fond d'une autre cocotte de taille adaptée : les morceaux doivent être sur une seule épaisseur, assez serrés. Ajoutez le saké et le gingembre, portez à ébullition puis baissez le feu, couvrez avec un otoshibuta et faites mijoter 20 minutes. Ajoutez ensuite le sucre et la sauce soja, idéalement en 2 ou 3 fois, et laissez encore mijoter 20 minutes. Ajoutez le mirin 5 minutes avant la fin. Coupez le feu, et mettez les oeufs durs dans le bouillon. Laissez les tremper le temps que ça refroidisse (l'oeuf va s'imprégner du bouillon et prendre une couleur marron).

L'idéal est de préparer ce plat à l'avance (quelques heures voire la veille), en laissant le tout dans la cocotte. Au moment de servir, réchauffez simplement sur le feu. 

 

Servez en petites portions : un peu de viande, un oeuf coupé en deux, et quelques cuillérées de bouillon, avec quelques haricots verts croquants et du shiraga-negi*, avec un bol de riz et une soupe miso! Vous pouvez aussi mettre la viande et l'oeuf directement sur le riz pour faire un donburi, ou même dans une soupe de ramen (on a essayé, c'est une tuerie).

 

* otoshibuta = sorte de couvercle utilisé en cuisine japonaise, que l'on pose directement sur les ingrédients, leur permettant de cuire uniformément en répartissant parfaitement la chaleur sans perte. Cela ressemble normalement à ça, mais pas besoin d'en acheter, ça se fait très facilement avec une feuille d'alu : on découpe un rond, on incise le centre en croix, et puis voilà!

 

** shiraganegi : une petite astuce très jolie pour décorer rapidement des plats japonais. Il s'agit simplement d'un poireau assez fin, finement émincé dans le sens de la longueur, et trempé dans l'eau froide pour 10-15 minutes. Les lamelles se courbent alors facilement. Les étapes sont très bien détaillées ici (en anglais mais les images parlent d'elles-même).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gabmar 19/06/2016 13:49

j'en ai mangé la première fois dans un restaurant de Kyoto !!!! j'en suis tombée amoureuse ! et puis la maman de ma belle fille qui est japonaise en a fait maison !!!!! une merveille !!! je rêve d'en remanger je vais essayer votre recette; merci

very easy kitchen 19/02/2013 06:52

explications et astuces très utiles à la fin. plat très sympa. je n'en ai jamais mangé même là-bas. dommage

Alexandra 12/02/2013 13:46

Oh génial, je suis tombée sur ton blog par hasard et j'aime beaucoup : l'esthétique déjà et les recettes surtout. Je vais essayer très vite les petits choux de Bruxelles ! A bientôt !

Louise 12/02/2013 12:07

J'adore ton blog, c'est dit ! j'adore la cuisine japonaise mais n'aie plus envie de me cantonner aux sushis, et à ma connaissance, tu es le seul blog que je connaisse qui creuse cette fabuleuse
cuisine, j'en ai l'eau à la bouche à chaque fois... Et les photos y sont aussi pour quelque chose ^^

Clémentine 05/02/2013 22:13

miaaam ça a l'air super bon !
je n'avais jamais croisé cette recette mais je suis séduite :)