Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

 hello.jpg

Mes ptits carnets de cuisine, tout simplement...Parcourez, salivez, et prenez ce qui vous fait plaisir!

Recherche

Suivez-moi :

 

  fb

...sur Facebook

 

hellocoton

... sur Hellocoton

 

pinterest.jpg

...sur Pinterest

 insta.jpg

...sur Instagram

 

 

blogillustration.jpg

Annuaires culinaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 13:31
Après cette longue absence forcée, me revoilà, avec pas mal de nouvelles recettes!
Alors pour commencer, une petite recette toute simple, très facile et rapide, mais surtout délicieuse : les pancakes. D'habitude je les fais nature (c'est très bon aussi), mais cette fois j'avais envie de les aromatiser un peu. De façon classique, au chocolat, et de façon un peu plus exotique, au pandan. Les deux versions étaient très bonnes, mais j'ai eu une petite préférence pour la pandan!



Pancakes

120 mg de farine
150 ml de lait
2 oeufs
2 cuillères à soupe de sucre
1 cuillère à café de levure
1 pincée de sel
1 cuillère à café de pandan ou de chocolat en poudre non-sucré



Mélanger les jaunes avec le lait, et le sucre. Ajouter la farine et la levure en pluie fine tout en fouettant, puis le chocolat ou le pandan (ou ce que vous voulez, d'ailleurs : canelle, vanille, amande amère...). Monter les blancs en neige, et les incorporer délicatement au mélange.
Laisser reposer au moins 30 minutes, puis les cuire à la poêle : sur une poêle légèrement graissée et chaude, déposer une louche de pâte. Elle va s'étaler un peu, puis s'arrêter, donc pas besoin d'une petite poêle spéciale : la quantité de pâte que vous mettez détermine la diamètre du pancake (pas son épaisseur, qui est toujours la même). Attendre que des petites bulles se forment à la surface et éclatent (ça va assez vite, 1 à 2 minutes voire moins), retourner le pancake pour cuire la deuxième face, et recommencer!


Repost 0
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 11:40
Ca faisait longtemps que je n'avais pas fait de muffins (des vrais beaux muffins sucrés!), et j'avais bien envie d'associer ses trois saveurs...Résultat : une tuerie!



Muffins framboise chocolat à la fève tonka

250g de farine
100 g de sucre
100g de beurre mou
1 oeuf
1 c. à café de levure chimique
300 ml de lait
100g de chocolat noir
3 grosses poignées de framboises (surgelées pour moi)
1/2 fève tonka



Battre le beurre bien mou avec le sucre, puis avec le jaune d'oeuf. Faire tiédir le lait. Mélanger la farine et la levure au mélange oeuf-beurre-sucre, à la fourchette c'est plus facile, pour obtenir un mélange un peu sableux. Réduire le chocolat en pépites, râper la fève tonka, et ajouter au mélange. Verser le lait juste tiède (pas chaud!) et mélanger (pas trop, les grumeaux sont les bienvenus dans la pâte à muffins). Battre le blanc de l'oeuf en neige, et l'incorporer doucement. Ajouter les framboises.
Versez la pâte dans des moules à muffins, et enfournez pour 25-30 minutes.



Je ne vous dis pas l'odeur qu'il y a dans la cuisine après! *o*
C'est tièdes que je les ai préférés, mais ils sont encore très très bons le lendemain.
Repost 0
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 14:13
Dès que j'ai vu cette recette chez Anoushka, j'ai su que je n'allais pas tarder à la faire! Moi qui cherche justement des moyens pour manger des aubergines (je croyais que je n'aimais pas ça jusqu'à ce que je me rende compte que je n'en avais jamais mangé en dehors d'une ratatouille, et je n'aime pas la ratatouille!). J'ai juste modifié la pâte et les herbes (cibouleeeette!).
Et bien je suis conquise! L'association avec le chèvre est terrible. Cette tarte a vraiment une texture toute douce, toute moelleuse, et un goût délicieux et tout doux également.
Mon chéri m'a fait remarquer qu'elle devait rentrer immédiatement dans nos classiques de tartes salées! ^^

Tarte toute crémeuse chèvre-aubergines



Pour la pâte (la même que d'habitude, façon Laurence Salomon, elle est tellement bonne et simple que je n'en change plus)
150g de farine
40g de flocons d'avoine
1 c. à café de sel
1 c. à soupe de graines de pavot
3 c. à soupe d'huile d'olive
10 c. à soupe d'eau (allez y doucement, souvent je n'en met que 8-9, quitte à en rajouter après)

Pour la garniture

200 g de chèvre frais
2 aubergines coupée en cubes
1 gousse d'ail
2-3 c. à soupe de crème
1 oeuf
ciboulette
huile d'olive
sel poivre

Préparer la pâte comme expliqué ici.
Pendant qu'elle repose, couper les aubergines en cubes, et les mettre au four avec la gousses d'ail et un filet d'huile d'olive, à 200°C, jusqu'à ce qu'elles dorent.
Ensuite, mixer les aubergines, l'ail, la crème, l'oeuf et la ciboulette (à votre goût). Assaisonnez.. Remplir le fond de tarte et mettre à 180°C pendant 40 minutes.

Se régaler!

Repost 0
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 17:10
J'ai acheté il y a un moment un très bon bouquin de cuisine japonaise, Sushis et compagnie, aux éditions Maraboutchef. Il y a effectivement des recettes de sushis, très bien expliqué, mais il y a surtout beaucoup d'autres recettes très alléchantes quand une petite envie de dépaysement se fait sentir.

C'est donc là que j'ai trouvé une jolie recette de boeuf aux légumes, que j'ai adapté à mes goûts et mon frigo!



Roulés de boeuf aux légumes

Pour 2-3 personnes
2 carottes moyennes
3 bonnes poignées de haricots verts
1 bouillon de volaille
1 paquet de carpaccio de boeuf (je n'ai pas utilisé toutes les tranches)
mimolette jeune
1 c. à soupe d'huile d'olive
4 c. à soupe de mirin
3 c. à soupe de sauce soja
1 c. à soupe de sucre



Couper les carottes en deux puis en bâtonnets, laver et équeutter les haricots verts. Les mettre dans une casserole d'eau avec un cube de bouillon de volaille, porter à ébullition, couvrez et laisser cuire 10 à 15 minutes. N'hésitez pas à goûter, les légumes doivent être cuits mais croquants.
Pendant ce temps, couper la mimolette en bâtonnets de la taille des légumes (environ 2 bâtonnets par roulé).
Etaler les tranches de boeuf, en les superposant deux par deux. Je ne sais pas si c'est très clair, mais comme les tranches sont très fines, j'en ai mis deux par roulé...En gros elles doivent se chevaucher légèrement comme des dominos ^^'
Egoutter les légumes. Les disposer en petits paquets au centre de chaque couple de tranche de viande, avec deux bâtonnets de mimolette. Refermer les roulés et les faire tenir en les piquant horizontalement de deux cures dents  (car il y a deux tranches).
Les mettre en dans une poêle avec l'huile d'olive, faire dorer sur toute la surface. Mélanger dans un petit bol le mirin, la sauce soja et le sucre, bien mélanger pour dissoudre le sucre. Verser cette sauce dans la poêle, sur les roulés, et porter à ébullition pour faire réduire un peu et bien les enrober.



Pouf, c'est prêt!
Vous me direz, il n'y à pas grand-chose de japonais dans cette recette en dehors de la sauce. Et bien si, il y a le temps et l'attention porté à la présentation, qui, en plus du goût absolument délicieux, font de ce plat un vrai plaisir à déguster! ^^
Je ne l'ai pas fait, mais vous pouvez servir avec un peu de riz pour un repas plus complet.
Repost 0
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 17:19
Allez, une petite douceur, ça faisait longtemps...
Mon frère m'a offert à Noël le livre "Moelleux et coeurs coulants" de Paul Simon, aux éditions Marabout. Les recettes sont pratiquement toutes les mêmes, seuls les parfums changent. Je voulais utiliser le fond du pot de confit de noisettes au miel qui me restait, donc j'ai pris la recette du moelleux à l'amande du bouquin, et j'ai remplacé l'amande par de la noisette (plus un peu de rhum, parce que ça va bien avec!).

Coeurs coulants à la noisette



Pour 2 cercles coeur de 8 cm de diamètre (ou, selon le livre, 6, mais ils doivent vraiment être très petits, ce qui n'est pas plus mal car c'est bien consistant, mais moi je n'avais que ça sous la main ^^')

100g de poudre de noisette
100g de sucre (glace selon le livre, je n'en avais pas, j'ai mis de la cassonade)
70g de beurre
80g de crème liquide
1 oeuf+ 1 jaune
1 cuillère à café de rhum
confit de noisette au miel pour le coeur (facultatif je pense, ils doivent être bien moelleux quoiqu'un peu moins coulants sans)

Faire fondre le beurre au micro-onde. Mélanger les oeufs, le sucre et la poudre de noisette. Incorporer la crème et le beurre fondu, et le rhum. Versez dans les cercles tapissés de papier sulfurisé, placer au frais pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180 °C.Sortir les moules du réfrigirateur, et déposer au centre deux cuillères à café de confit de noisettes au miel. Enfourner et cuire pendant...je les ai laissés 40 minutes, et ils étaient parfaits. Mais si vous utilisez des moules à muffins ou des cercles de même diamètre, le livre préconise 7 à 8 minutes.



Miam!
Repost 0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 20:54

Comme les pâtes au citron et au parmesan sont une de mes recettes préférées (que je n'ai pas encore posté ici, d'ailleurs ^^'), j'ai eu envie de tester une petite variante, un peu (encore?) plus dépaysante. L'association citron vert-coco est toujours une réussite, alors pourquoi pas dans des pâtes? C'est parti!

Pâtes au citron vert et au lait de coco



Pour deux personnes :
150 ml de lait de coco
2 citrons verts
1/2 échalote
1/2 gousse d'ail
1 bonne pincée de sel
quelques tours de moulin à poivre de maniguette (ou graines du paradis)

Prélever le zeste des deux citrons, émincer finement l'échalote et l'ail.
Mettre les pâtes à cuire dans un grand volume d'eau salée. Faire revenir les échalotes et l'ail dans un peu d'huile, puis ajouter le lait de coco et le zeste, assaisonner, et  faire réduire à feu vif le temps que les pâtes soient cuites. Quand elles sont al dente et que la sauce est devenue crémeuse, servir aussitôt et se régaler!

C'était vraiment délicieux. Les pâtes citron-parmesan resteront le grand classique réconfortant chez moi, mais cette version est sans aucun doute à refaire. Pourquoi pas avec des spaghettis, en accompagnement d'un steak de thon mi-cuits?

Repost 0
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 16:37

Je parle bien entendu de celle d'Auntie. Il fallait forcément que je la teste un jour.
Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est la plus facile, ni la meilleure du monde. Pour moi, question tarte au citron, rien ne vaut une bonne pâte sablée et du lemon curd.
Par contre, je l'ai effectivement trouvée délicieuse. Au début, l'utilisation de spéculoos me faisait un peu peur, j'avoue. "Mais ça n'ira pas avec le citron, et pis surtout ce sera trop fort ça va le masquer et bla bla bla". Sauf que pas du tout, tout se mariait à la perfection. Rien à dire, c'était vraiment très bon!



Je vous renvoie ici pour la recette, parce que je l'ai vraiment suivie à la lettre sans rien modifier (bah oui pour les trucs testés et approuvés par tout le monde comme ça, j'ose pas ^^')!



Je pense que je referai cette tarte quand j'aurais envie d'un truc qui change un peu du grand classique!

Repost 0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 11:40
Depuis que j'ai découvert cette association, j'ai envie de la remixer à toutes les sauces.
Cette fois c'était dans de petits muffins salés pour l'apéro, délicatement parfumés. Je n'étais pas très sûre du résultat au début, mais tout le monde a adoré! ^_^



Muffins crevettes, coco, curry

Pour 12 à 14 petits muffins
240g de farine
1/2 sachet de levure
2 oeufs
un yaourt nature
100 ml d'huile à la vanille
200ml de lait de coco
une bonne pincée de sel
2 cuillères à café de curry
une vingtaine de crevettes (plus quelques unes pour la déco

Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger séparément tous les ingrédients humides (huile, lait de coco, oeufs, yaourt) et les ingrédients secs (farine, levure, curry, sel). Verser le mélange liquide sur le sec en une seule fois, mélanger. Rajouter un peu de lait si c'est trop pâteux. Couper des crevettes en petits morceaux et les incorporer au mélange.
Verser dans des moules à muffins sans les remplir complètement, et disposer sur chacun une petite crevette en l'enfonçant légèrement.
Et hop, au four pour 25-30 minutes!
Repost 0
Published by Pich - dans Apéritif
commenter cet article
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 11:27
Aujourd'hui, je fais ma flemmarde!
Et oui puisque je vous ressors une recette que j'ai déjà posté il y a un moment : les saint Jacques poêlées en éventail, véritable découverte pour moi. La marche à suivre est exactement la même!
Mais bien sûr, il y a une petite variation que j'avais envie d'essayer : la fleur de sel au thé matcha. Il suffit de mélanger en quantités égales de la fleur de sel, et...du thé matcha! Ouais, super compliqué. Mais délicieux et surpenant : la saveur salée de la fleur de sel et l'arôme du thé matcha font une association superbe! Et puis c'est joli, non?
Saupoudrez-en simplement les saint Jacques avant de les poêler dans du beurre (j'ai essayé avec mon huile de vanille, mais manque de bol ça ne dore pas, donc c'est pas top). Attention, comme la dernière fois, elles doivent êtres juste saisies, on veut que l'intérieur soit toujours cru.

Je n'ai pas réussi à faire de photo après la cuisson, mais juste avant...Miam ça me donne envie d'essayer ça en carpaccio aussi!

Repost 0
Published by Pich - dans Apéritif
commenter cet article
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 16:42
Si si, je dis bien THE technique, puisqu'elle m'a permis de réaliser une super bonne, et super jolie terrine alors que je n'en avais jamais fait (et que quelques jours avant, l'idée même d'en faire une moi-même ne m'avait jamais effleuré l'esprit).
Il s'agit de la technique d'Eric Leautey, superbement expliquée par Caroline, du blog Culinotest.
Je ne peux donc que vous envoyer voir cette page de Culinotest, et vous conseiller de tout lire, y compris les commentaires qui sont une mine d'informations.

C'est d'ailleurs dans ces commentaires que j'ai trouvé ce résumé de la marche à suivre pour les foies gras dénervés de chez Picard, que j'ai suivi à la lettre et que je vous redonne ici (même pas besoin de chercher, sympa la fille, hein) :



• décongélation
en deux heures, en plongeant les étuis dans l'eau à peine tière (surtout pas chaude) que je renouvelle deux ou trois fois,
ouverture des étuis et coupage des lobes en deux dans l'épaisseur,
grattage des peaux et extraction des veines restantes,
nettoyage des morceaux obtenus (j'essaie de les garder les plus gros possible) dans un saladier d'eau fraîche additionnée d'une demi-cuiller à soupe de gros sel et de glaçons : j'y mets les morceaux à mesure qu'ils sont dénervés et je laisse tremper le tout pendant une heure ou deux. C'est nécessaire pour enlever le goût de tripe et blanchir les foies, même ceux de Picard,
séchage sur papier absorbant,
• marinage (la nuit, ou quelques heures), dans un récipient au frigo, en aspergeant deux ou trois fois en cours de marinage avec la marinade — si on peut évidemment, c'est-à-dire si on est là ou si on a une insomnie providentielle !
remise à température ambiante pendant une heure,
• séchage sur papier absorbant des morceaux ainsi remis à température ambiante,
• enfournage
des morceaux étalés sur une seule épaisseur (et non recoupés, mais on peut essayer de les disposer de manière à harmoniser tout de même un peu l'épaisseur) dans un plat à four couvert de film plastique pour 20 mn à 90°C, (note de Pich : une couche de film plastique 2en1 allant au micro-onde  en dessous, une couche au dessus, et on referme bien!)
• égouttage à la main ou à l'écumoire (et récupération de tout le gras fondu dans une petite casserole pour plus tard),
disposition des morceaux dans la terrine,
•  papier sulfurisé posé sur le dessus de la terrine remplie,
• une heure plus tard, une brique de soupe ou un poids quelconque sur le papier sulfurisé et direction le frigo.

Le lendemain ou le surlendemain, on réchauffe doucement le gras de cuisson dans notre casserole, on sort la terrine, on enlève le poids et le papier sulfurisé, on prélève la couche supérieure du gras fondu avec une cuiller (le gras doit être bien pur, bien limpide) et on en verse quelques cuillers (si possible entre 0,5 et 1 cm d'épaisseur) sur le dessus du foie.
On attend un peu et quand le gras a pris, on remet le papier sulfurisé, puis le couvercle de la terrine (on ne remet pas le poids, et si on n'a pas de couvercle pour la terrine, on met un film plastique par-dessus pour éviter les odeurs éventuelles du frigo et optimiser la conservation).

Voilà, fastoche, hein?

Et voilà la marinade que j'ai improvisée avec les moyens du bord, pour 400g de foie gras cru :
- 1 cuillère à café de sel fin
- 1/2 cuillère à café de poivre blanc
- 1 pincée de cannelle
- 1 pincée de muscade
- 2 cuillères à soupe de mirin (saké de cuisine japonais, que l'on peut remplacer par un vin doux, peu alccolisé)



Et voilà, maintenant plus d'excuse pour ne pas se lancer! En dehors du fait que les fêtes sont finies et que l'heure n'est plus trop au foie gras ^^'
Merci Eric et Caroline!
Repost 0
Published by Pich - dans Entrées
commenter cet article