Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

 hello.jpg

Mes ptits carnets de cuisine, tout simplement...Parcourez, salivez, et prenez ce qui vous fait plaisir!

Recherche

Suivez-moi :

 

  fb

...sur Facebook

 

hellocoton

... sur Hellocoton

 

pinterest.jpg

...sur Pinterest

 insta.jpg

...sur Instagram

 

 

blogillustration.jpg

Annuaires culinaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 17:14

Le cobbler, c'est un dessert que j'ai découvert en me promenant sur des blogs anglo-saxons, mais que je n'avais pas encore testé, parce qu'avec les conversions cup/grammes, je me plante toujours. Non, rigolez pas, j'en ai loupé des desserts comme ça! C'est pas drôle!

Bref. Quand j'ai vu la recette chez Beau à la louche, je me suis lancée le lendemain ! C'est super simple, super rapide : c'est le principe du crumble, mais avec une pâte à scones. C'est volontiers très liquide, plein de jus, peu présentable, et c'est ça qui est chouette! 

 

cobbler-fruits-rouges2.jpg

 

A décliner avec tous vos fruits préférés : pour moi c'était framboises et cassis! J'aimerais bien tester rhubarbe/fraise, et puis pêche/myrtille, et pourquoi pas banane/chocolat...

 

Cobbler aux fruits rouges

 

Pour 4 personnes

 

700g de fruits rouges

3 c. à soupe de sucre (environ, ajustez à votre goût)

 

175g de farine

40g de beurre doux en petits morceaux (froid)

une pincée de sel

1/2 sachet de levure chimique

1 c. à soupe de sucre

60 ml de lait fermenté (ou du lait+jus de citron, l'important est que ça favorise la levée)

30 ml de lait

 

cobbler-fruits-rouges3.jpg

 

Préparez la pâte à scones  :mélangez la farine, la levure, le sel, le sucre et le beurre du bout des doigts comme pour un crumble. Faites tiédir le lait, et versez-le sur la pâte en mélangeant. On obtient une pâte assez épaisse. 

Déposez les fruits rouges au fond d'un plat, ou de plusieurs plats individuels, saupoudrez de sucre, et déposez des bouts de pâtes dessus en laissant des espaces vides (si vous êtes 6, faites 6 petits tas par exemple!).

Faites cuire à four préchauffé pour 30 minutes à 180°C : le dessus doit être bien doré.

Servez tiède (ou réchauffé si vous le faites à l'avance), avec une boule de glace pour les plus gourmands ;)

 

cobbler-fruits-rouges.jpg

 

▼▼▼

 

Sinon, merci beaucoup à la rédac du magazine Prima pour avoir choisi mon blog comme coup de coeur ce mois-ci, ça me fait vraiment plaisir! ^_^

 

296068_594837533884159_2001435586_n.jpg

(avec une mini-moi cuisineuz et dessineuz qui s'est incrustée sur la photo!)

 

Et vous pouvez aussi retrouver ma recette de confiture fraise-tomate à la vanille dans le dernier Yummy Magazine, à télécharger ici! 

 

Repost 0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 18:42

Encore une dernière petite recette sucrée avec mon mascarpone maison, et après j'arrête de vous embêter avec, promis! ;)

C'est marrant parce que je cuisine rarement des desserts maintenant (contrairement aux débuts du blog où il n'y avait que ça!), il faut dire que je suis beaucoup plus bec salé maintenant... Faut-il y voir une influence asiatique? :p

Enfin, je doute que cette petite digression sucrée déplaise aux lecteur-ice-s de ce blog! Profitez-en les gourmands, la prochaine fois on retourne aux légumes!

 

poires-au-romarin3.jpg

 

Poires rôties au romarin

 

Pour 2 personnes

 

2 poires

2 c. à soupe de sucre

1/2 citron

10g de beurre

3 c à soupe d'eau

2 branches de romarin

 

poires-au-romarin.jpg

 

Préchauffez le four à 200°C.

Lavez les poires, coupez-les en deux, et ôtez le centre avec les pépins. Déposez les dans un plat allant au four, face coupée vers le haut.

Parsemez-les de sucre, de beurre coupé en petits dés, et arrosez de jus de citron. Versez l'eau dans le fond du plat, et mettez-y aussi le romarin.

Enfournez pour 40 minutes, en les retournant 15 minutes avant la fin de la cuisson. 

 

Servez avec un mascarpone vanillé, dont la recette se trouve ici (j'ai rajouté un petit peu de crème semi-épaisse, pour une texture plus onctueuse)!

 

Le goût du sirop est juste à tomber!

 

poires-au-romarin2.jpg

 

Repost 0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 11:08

Comme promis, je continue avec mes crêpes, avec encore une association très simple et gourmande : des clémentines chaudes et parfumées au romarin, des crêpes toutes douces et du mascarpone onctueux!

 

clementines3.jpg

 

Pour les crêpes, c'est la même recette que la dernière fois, et la recette du mascarpone maison est ici!

 

Clémentines poêlées au romarin

 

2 clémentines

3 c. à soupe de sucre

2 c. à soupe d'eau

10g de beurre

1 branche de romarin

 

clementines.jpg

 

Enlevez la peau des clémentines, et coupez les en rondelles (ou en quartiers!). Dans une poêle, faites chauffer l'eau et le sucre sans remuer, avec le romarin, à feu moyen. Quand cela commence à colorer, enlevez le romarin, et ajoutez le beurre pour stopper la caramélisation. Déposez les clémentines dans la poêle, et faites les cuire environ 1 minute de chaque côté. C'est prêt!

Servez sur des crêpes, avec une cuillérée de mascarpone ou de crème fouettée, et saupoudrez de sucre glace!

 

clementines4.jpg

 

Repost 0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 09:59

Bon, d'accord, en théorie, la chandeleur, c'est finie. Sauf que moi, des crêpes, j'en mangerais tout le temps. Si si, vous aussi, ne niez pas. Sauf que le reste de l'année, on oublie, on y pense pas, on a la flemme de faire sauter, on oublie combien c'est bon. Mais la période suivant la chandeleur, je ne me nourris que de crêpes!

Et puis il fallait bien utiliser cette petite merveille de mascarpone maison, non?

 

cassis3.jpg

 

Pour les crêpes : 

 

400g de farine
4 oeufs
1L de lait
30g de beurre demi-sel
3 c. à soupe de sucre
2 c. à soupe de rhum

Tamisez la farine dans un grand saladier. Faites chauffer doucement le lait avec le beurre, juste assez pour que le beurre fonde et que le lait soit tiède. Faites un puit dans la farine, déposez y les oeufs et versez le lait doucement tout en fouettant. Ajoutez le sucre, le rhum, la fêve tonka. Battez bien le tout, au batteur électrique si nécessaire, pour enlever tous les éventuels grumeaux.

Pas besoin de laisser reposer, vous pouvez les faire sauter immédiatement! Huiler la poêle légèrement au début, ensuite ça n'est plus la peine.

 

Photos3-0758--5-.jpg

 

Pour la compotée de cassis, il vous faut : 

 

des cassis (congelé en cette saison, évidemment, mais j'avais fait le plein l'été dernier!)

la moitié de leur poids en sucre (à moduler si vous appréciez ou pas l'acidité des cassis)

 

Faites simplement chauffer les cassis avec le sucre dans une casserole, et laissez mijoter à feu moyen jusqu'à ce qu'ils éclatent et que le tout épaississe un peu (mais pas trop, on ne veut pas une confiture non plus!).

 

cassis1-copie-1.jpg

 

Pour le mascarpone vanillé, il vous faut : 

 

du mascarpone maison

les grains d'une gousse de vanille

du sucre glace

 

Mélangez la vanille, le mascarpone et le sucre glace : franchement, je ne vois pas comment donner des quantités pour ça, allez-y progressivement et goûtez ;)

 

Et voilà, déposez dans chaque assiette une crêpe, recouverte de compotée de cassis, et ajoutez une belle cuillérée de mascarpone (ou de crème fouettée à défaut)!

 

cassis2.jpg

Repost 0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 11:38

Une super idée trouvée chez Grenadine : ce sirop de potimarron épicé est carrément irrésistible, et on peut en mettre partout! En ce moment je l'adore simplement dans du lait chaud pour un moment cocooning... A utiliser aussi sur des pancakes, dans du fromage blanc, sur une panna cotta, pour arroser un moelleux aux pommes à la sortie du four...

 

siropdepotimarron.png

 

Sirop de potimarron aux épices


100 g de purée de potimarron

350 cl d’eau

1 orange

200 g de cassonnade 

½ cuillère à café de cannelle

¼ cuillère à café de gingembre en poudre

3 étoile de badiane

3 capsules de cardamome

1 c. à café de vanille

 

Pressez l’orange. Mixez ensemble la purée de potimarron, l’eau, le jus de l’orange. Ajoutez les épices et le sucre.

Mettez à cuire sur feu moyen, en remuant régulièrement, jusqu’à ce que le mélange réduise au tiers et devienne sirupeux, comme confit. Cela prend environ 10 minutes (bon perso j'ai laissé beaucoup plus en fait).

Retirez les épices et mixez la préparation très finement, en ajoutant éventuellement un peu d’eau si elle est trop épaisse. Remettez à chauffer 2 minutes à feu doux. Passez le mélange à la passoire fine en pressant bien avec un pilon. Et voilà le sirop!

D'après Grenadine, on devait obtenir une sorte de crème résiduelle dans la passoire, mais soit j'avais trop bien mixé, soit ma passoire n'était pas assez fine, mais cette étape n'a servi à rien pour moi, tout est passé! Peu importe, le sirop est parfait à mon goût ;)

Mettez en bocal, et conservez au frigo!

Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 19:08

Une recette de base de panna cotta par-faite découverte chez Loukoum, un petit "râté" qui se transforme en bonne idée (c'est ça la cuisine!), et des cerises amarena du traiteur italien... On obtient un dessert merveilleux!

 

Le petit "râté", c'est que si vous regardez la recette de base, Loukoum met du chocolat râpé au fond des verrines, qui est censé fondre avec la crème chaude. Sauf que je n'ai pas eu ce résultat la première fois que j'ai realisé cette recette, la crème n'était pas assez chaude (en même temps, avec la crème fraîche qu'on rajoute...), et le chocolat n'a pas fondu et est même remonté se mélanger à la crème. J'ai utilisé cette astuce par la suite pour faire un effet stracciatella en mélangeant légèrement la crème au chocolat une fois versée dans les verrines. Je crois que j'aime encore mieux comme ça ;)

 

Panna cotta stracciatella et amarena

 

Panna-cotta-straciatella-amarena.jpg

 

Pour 4 grandes verrines (j'en ai obtenu 5 et c'était la quantité parfaite je trouve...)

2 feuilles de gélatine
50g de chocolat noir
170mL de lait (demi écrémé)
330mL de crème fleurette
90g de chocolat blanc
200g de crème fraîche épaisse (8 belles cuillères à soupe)
 cerises amarena dans leur jus

Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un grand bol rempli d’eau froide.
Émincer très finement le chocolat noir et saupoudrer ces mini pépites de chocolat au fond des verrines ou des pots, essayez d’être à peu près équitable entre chaque verrine.
Dans une casserole, mettre le lait, la crème fleurette et le chocolat blanc. Faire chauffer sur feu moyen, en remuant, jusqu’à ébullition.
Dès que le lait bout, retirer la casserole du feu et ajouter l’une après l’autre les feuilles de gélatine essorées tout en fouettant vivement. Ajouter ensuite la crème fraîche épaisse et bien mélanger. Verser immédiatement dans les verrines, au dessus du chocolat, et mélangez légèrement (un tour de cuillère suffit). Laisser prendre une nuit au frigo.
Au moment de les servir, nappez de cerises amarena.

 


Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 13:42

Un petit dessert estival avant que l'été s'en aille complètement...

 

Abricots rôtis

 

Abricots-rotis.jpg

 

Pour 2 personnes

 

4 abricots

quelques framboises

1/2 orange

1 gousse de vanille

romarin

1 c. à soupe de miel

 

Préchauffez le four à 180°C.

Coupez les abricots en deux. Déposez les dans un plat allant au four, face coupée au dessus. Mélangez le miel, le jus d'orange et les graines de vanille. Recouvrez les abricots de ce coulis, et saupoudrez d'un peu de romarin.

Enfournez pour 25-30 minutes. Servez avec des framboises fraiches et un peu de crème fouettée pour les gourmands!

 


Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 16:18

Une "recette" qui n'en est pas vraiment une, vu sa simplicité! Mais alors, quelle tuerie! Visuellement, c'est superbe, et au goût alors là...Je crois que je mangerais bien toutes mes fraises comme ça (oui non ça n'est pas terrible niveau diététique)!

 

Fraises au chocolat

 

Fraises-au-chocolat.jpg

 

une quinzaine de fraises

100g de chocolat noir

1 c. à café d'huile neutre (mais j'ai mis de l'huile de coco, qui a donné un petit goût de noix de coco délicieux...mais bon, j'ai eu la chance d'en ramener de Martinique!)

 

Faites chauffer le chocolat cassé en carrés au micro-ondes, par tranches de 15 secondes, en remuant avec une cuillère. Ajoutez l'huile, et trempez les fraises une par une dans le chocolat pour bien les enrober, sans en engloutir la moitié tout de suite, "pour goûter" (quoi ça sent le vécu?). Déposez les sur une feuille de papier sulfurisé et laissez durcir à température ambiante.

 

Repost 0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 13:39

Ca ne va pas du tout : il n'y a plus que des recettes salées, sur ce blog! Et je me rends compte qu'il y a aussi très peu de recettes au chocolat : on va devoir remédier à ça! Attendez-vous à du chocolat dans les posts suivants! ^_^

 

Je vous parlais du combava dans mon dernier article, le voici en version sucrée! C'est un délice, ces petites crèmes au chocolat très ontueuses sont furieusement relevées par l'arôme intense du combava, et le piquant assez doux du poivre long.

Mais vous pouvez les parfumer à ce que vous voulez : vanille, fève tonka, amande amère, huile essentielle de mandarine...ou pourquoi pas piment d'Espelette?

 

Vous trouverez du tofu soyeux en magasin bio, c'est vraiment magique pour les crèmes dessert : une bonne tenue, 3% de matière grasse, et le plein de protéines (et non, aucun arrière goût bizarre)!

 

Cremes-chocolat-combava.jpg

 

Crèmes au chocolat, combava et poivre long

 

Pour 2 personnes

 

200g de tofu soyeux

2 c. à soupe de lait

60g de chocolat noir

2 c. à soupe de sucre

zeste de combava (une grosse pincée)

environ 1/4 de châton de poivre long (à râper)

 

Faites fondre doucement le chocolat en carrés avec le lait dans une casserole. Dans le blender, rassemblez tous les ingrédients, mixez, et mettez en pots immédiatement.

Laissez reposer au moins 3h au frigo avant de déguster.

 

 

Pour en savoir plus sur le poivre long je vous invite à lire le billet de Minouchka, très intéressant ;)

 

 

Repost 0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 13:34
Et voilà (un peu tard, je l'admet), la réponse à ma petite devinette!
Evidemment, toutes les bogueuses culinaires passant par ici connaissaient la réponse, mais j'aime à penser qu'il n'y a pas que des foodista qui passent par ici, et qu'ils ont découvert quelque chose ;)

keskecé

Moi bien sûr, dès que j'ai vu ce fruit, je suis allée me documenter illico sur google pour en savoir plus...Il s'agit donc d'un pitaya, ou pitahaya, encore appelé si joliment "fruit du dragon"! Originaire d'Amérique centrale, il est très répandu sur les marchés asiatiques, notamment au Vietnam.

Le mien faisait la taille d'une grosse mangue. L'intérieur est tout aussi magnifique, avec une chair blanche parsemée de petits grains noirs, semblables à ceux des kiwis.

Pitaya2.png

J'ai lu à de nombreuses reprises que le goût n'était pas exceptionnel, plutôt fade voir carrément acide et très peu sucré...Mais j'ai aussi lu les commentaires de nombreuses personnes indignées, soutenant que ce fruit était absolument délicieux...

Et moi, qu'en ai-je pensé? Je l'ai dégusté tel quel, à la petite cuillère, et je lui ai trouvé un goût très doux, peu prononcé effectivement, légèrement sucré...Cela m'a fait penser à de la pastèque : gorgé d'eau et très rafraichissant. Dans une salade en été, avec de la pastèque et du melon, ça doit être un vrai bonheur (vous imaginez les couleurs?)!

J'avais lu quelque part qu'il fallait attendre quelques jours pour le consommer, le temps que les extrémités vertes se fanent. Je pense que sa mauvaise réputation de fruit "sans goût" vient de là : quand un européen en trouve dans son supermarché, il saute dessus, intrigué, et le goûte sans attendre qu'il soit mûr...Avez-vous déjà mangé un melon ou une mangue pas mûrs? Pourtant personne ne songerait à dire que ces fruits sont mauvais ^^
Cela explique à mon avis le décalage entre ceux qui l'ont goûté à peine sorti du supermarché, et ceux qui l'ont dégusté au Vietnam ou au Mexique, à pleine maturité (je préfère les croire, personnellement!).

Conclusion : j'avais déjà attendu deux petits jours avant de le manger, les extrémités vertes étaient légèrement fanées, mais la prochaine fois que j'en trouve sur mon passage, il restera bien 4 jours dans la corbeille à fruits! Ce fruit est une leçon de patience ;)
Repost 0